Haïku

Lac aux rives blanches. Sur le mur nu, l’ombre mince Laissée par mon sabre. Takemura Ayame